Qu'est-ce que l'intermodulation passive ?

L'intermodulation passive (PIM) représente un défi pour ceux qui assurent la conception de composants et la maintenance de réseaux dans les systèmes de communications mobiles actuels. L'intermodulation passive résulte des effets de la dégradation du signal par des éléments passifs au sein du système de transmission. Un connecteur mal serré, un appareil mal entretenu, des dégâts mineurs sur une antenne, voire même un simple boulon rouillé, peuvent donner lieu à plusieurs fréquences discordantes. La PIM peut affecter n'importe quel système de communication par fréquences radio, mais comme les transmissions mobiles atteignent désormais des débits de 100 Mo/s, voire davantage, elle est maintenant une référence dans le secteur pour juger de l'état d'un site cellulaire.

 

PIM frequency sweep  PIM vs return loss  PIM vs time
Balayage de fréquences PIM vs. Perte en retour           PIM vs. Durée

Quelle est la cause de l'intermodulation passive ?

Lorsqu'ils se trouvent sur le trajet d'un courant, les matériaux ferromagnétiques présentent un rapport de courant sur tension non linéaire. Cet effet non linéaire est accentué dans les niveaux de puissance élevés en raison de l'augmentation de la densité du courant. Si l'on considère la loi d'Ohm du point de vue de la « puissance », on comprend mieux que l'effet de quadrature du courant entraîne un flux magnétique plus important, ce qui fait que l'on observe pour les métaux à forte résistivité volumique, tels que le fer, l'acier et le nickel, un effet mémoire semblable à celui d'un aimant. Cet effet est plus connu sous le nom d'hystérésis magnétique. Les métaux présentant un flux magnétique asymétrique sont bien souvent les principaux responsables de l'énergie d'intermodulation passive.

De mauvaises jonctions entre des éléments métalliques peuvent elles aussi engendrer des non linéarités responsables d'intermodulation passive. De telles non linéarités peuvent apparaître lorsque des raccordements entre des connecteurs DIN 7/16 mâles et femelles sont mal serrés, ainsi que dans le cas de surfaces de contact irrégulières, comme on peut en rencontrer sur des connecteurs de piètre qualité ou en cas d'oxydation des surfaces métalliques. L'oxydation (corrosion) entraîne la formation de minuscules espaces d'air, qui favorisent les barrières de potentiel, qui à leur tour vont entraîner des rapports de courant sur tension non linéaires, phénomène parfois désigné sous le nom d'effet de diode. Les mesures de l'intermodulation passive à forte puissance se révèlent donc essentielles pour pouvoir détecter les problèmes de réseau.


Liens connexes:
En quoi consiste la mesure de l'intermodulation passive
Mesure de l'intermodulation passive
Analyseurs d'intermodulation passive
FAQ
Equipements de Test PIM


Téléchargements:
Application Note - Anritsu
Certified Training Course - Anritsu
Certified Training Course - CCI
PIM Master Brochure - Anritsu
PiMPro Brochure - CCI
PiMPro Datasheet - CCI
White Paper - Demystifying PIM in Todays Wireless Networks - CCI
White Paper - Troubleshooting PIM - Anritsu

Contact a sales representative for more information