En quoi consiste la mesure de l'intermodulation passive?

Il va devenir de plus en plus important de mesurer l'Intermodulation passive (PIM). Les utilisateurs de téléphones mobiles modernes attendent que leurs appareils produisent des débits élevés et homogènes et par conséquent poussent les réseaux actuels à leur limite. Les réseaux de quatrième génération (4G) à venir affichent des vitesses de traitement des données mobiles plus rapides, à 100 Mbits/s, et cette vitesse de transmission plus élevée va exposer les vulnérabilités des réseaux en matière d'intermodulation passive comme jamais. Les réseaux à duplex fréquentiel (FDD) de quatrième génération nécessitent une fidélité excellente de la transmission réseau, plus élevée que celle des générations précédentes. Les opérateurs de réseaux sont également confrontés au défi de fidéliser leur clientèle dans un marché ultra compétitif qui ne donne pas droit à l'erreur. Et dans ce contexte, les bonnes performances réseaux en matière de PIM et de mesure de la PIM sont désormais impératives.

PIM testing





La figure montre l'exemple d'un opérateur pour qui les signaux de la PIM ne doivent pas dépasser - 106 dBm, étant donné que la sensibilité du récepteur de la station de base est de - 105 dBm.





Il faut noter que les signaux de la PIM sont le résultat de la transmission combinée de plusieurs fréquences porteuses sur le parcours d'une ligne de transmission. L'objectif est de garantir que les niveaux de ces signaux, de par la conception et dans la pratique, se produisent à une amplitude restant inférieure à la sensibilité du récepteur de la station de base. L'amplitude de ces signaux indésirés est directement influencée par la fidélité du parcours de la ligne de transmission, notamment la présence de tout composant ou raccordement susceptible d'introduire un effet non linéaire sur les signaux qui les traversent.

En savoir plus sur l'intermodulation passive.

Mesure de l'intermodulation passive à haute puissance

Mesure de l'intermodulation passive à haute puissanceLes mesures de la PIM doivent être effectuées au niveau de la puissance radio de la station de base, ou à un niveau supérieur, pour représenter l'état réel du trafic réseau. En effet, la présence d'intermodulation passive sur le réseau peut être masquée si les mesures de la PIM sont effectuées à basse puissance. En ayant la possibilité de dépasser la spécification actuelle de 20 W, les opérateurs peuvent obtenir des mesures beaucoup plus fiables. En outre, comme la spécification des niveaux de puissance de la porteuse devrait bientôt passer à 40 W pour les environnements LTE et UTMS, pouvoir mesurer à ces niveaux de puissance deviendra bientôt indispensable.

Electro Rent Europe propose des analyseurs d'intermodulation passive à haute puissance à la location, à la vente et en crédit-bail. N'hésitez pas à prendre connaissance de nos divers plans financiers.



Liens connexes:
FAQ
Analyseurs d'intermodulation passive


Téléchargements:
Application Note - Anritsu
Certified Training Course - Anritsu
Certified Training Course - CCI
PIM Master Brochure - Anritsu
PiMPro Brochure - CCI
PiMPro Datasheet - CCI
White Paper - Demystifying PIM in Todays Wireless Networks - CCI
White Paper - Troubleshooting PIM - Anritsu

Contact a sales representative for more information